Search
  • avrile

Une vraie vie de yogi à Ulpotha au Sri Lanka


Une vraie vie de Yogis

Etre un yogi ça n’est pas seulement pratiquer des séries de postures deux fois par semaine dans une salle peu aérée… Etre un yogi c’est surtout inclure une pratique, une philosophie, une discipline dans son quotidien. Dans un cours parisien, on vient chercher une détente et/ou améliorer sa condition physique ; pour aller ressentir la vraie vie d’un yogi, pour casser sa routine de citadin, il faut quitter son quotidien et s’offrir une retraite.

Ulpotha est un endroit pour ça.

Perdu quelque part dans la jungle tropicale du triangle culturel Sri Lankais, Ulpotha est un écovillage, un centre pour yogis, classé parmi les 10 meilleures du monde par le journal The Observer.

Ulpotha n’est pas un lieu de villégiature. Ulpotha est une « expérience ». L’expérience d’un vrai luxe au XXIème siècle : vivre au plus près de Mère Nature… Sans artifice, en quasi osmose. Loin de la foule, du bruit, du stress et de la pollution de la civilisation.

Pas d’électricité, pas de connexion virtuelle, pas de plastique, pas d’écran, pas de matière chimique, pas de moteur à Ulpotha. Un grand Retour aux Sources, une connexion avec la simplicité et l’équilibre du monde...

Les légumes que l’on mange sortent tout droit du potager bio. L’eau de source que l’on boit coule des fontaines de pierres sculptées disséminées sur les 8ha du site. Eau de noix de coco et tisane à volonté. Massages, Ayurveda, ballades, siestes et baignades dans un lac d’eau douce, méditation sur l’une des sept collines de pierres volcaniques qui entoure le site en regardant le soleil se coucher, ou se lever… Un rêve éveillé…

La jungle est luxuriante, vivante et majestueuse. Les animaux sont là, des tout petits aux plus grands et de nos huttes en argile, avec « presque pas de mur », on les regarde vivre. La nuit, la forêt chante sa berceuse. Le matin, un concert symphonique donnée par la faune salue le soleil nouveau. Très vite le corps et l’esprit s’accordent avec cette énergie primaire et le yoga peut commencer.

Une journée à Ulpotha

Levez vous, comme les oiseaux vous le conseillent, dès potron-minet.

Allez profiter de cette lumière magique pour méditer prés du lac, sous un arbre Banyan vénérable ou devant les rizières. Faites un stop à la Kade hut pour boire un thé à la coriandre (qui a le bon goût, après ingestion, d’éloigner les moustiques) ou manger une mini banane bonbon (toute fraiche cueillie, ça change tout).

Suivant le professeur officiant, la maison de yoga (le Yoga Shala) se remplit de ses vingt cinq hôtes entre 7h30 et 8h pour quatre vingt dix minutes d’asanas intenses, le regard (drishti) accroché aux branches et aux fleurs. Les Pranayamas prennent tout leur sens, le corps se fait plus souple et plus léger. L’air pur de la forêt coule dans vos veines, le cœur et l’esprit pétillent…

Après le cours, un p’tit déj vous attend à la hutte de Nalika, une des villageoises qui s’occupe comme une mère des yogis de passage en son paradis. On s’y régale de crêpes à la noix de coco, de petits gâteaux faits maison, de mangues, de papayes, de bananes, de jus, de tisanes aussi bien que de rires.

La matinée coule doucement vers des jeux, des balades en vélo, des lectures ou des soins aux plantes puisqu’Ulpotha possède une clinique ayurvédique traditionnelle, où le docteur Srilal et son équipe s’occuperont de rééquilibrer vos doshas si le besoin s’en fait sentir. Un massage aux huiles chaudes, un sauna aux épices, un bain de vapeur ou un bain aux herbes dans une baignoire taillée dans du granit suivi d’un copieux nettoyage à l’eau de source chauffée dans un chaudron antique posé sur un feu de bois qui ne refroidit pas de la journée.

Le déjeuner (tout comme le dîner) est pris dans l’Ambalama de la maison principale, le cœur névralgique du lieu. Tout y est bio, frais, ayurvédique, local, végétarien, équilibré, varié et délicieux. Comme du Dahl Parippu (lentilles corail au lait de coco), Riz rouge Keluheenati (variété rare cultivée sur place), des wadés (délicieux petits gâteaux croustillants de pois chiches, de feuilles de curry et d’oignons), mais aussi des curries de betteraves, de concombres, de fruits du jaquier, de champignons, de poireaux, carottes et autres légumes exotiques… Des frites de patates douces trempées dans des chutneys de toutes les couleurs, des salades et du yaourt divin au lait de bufflonne, le tout en sirotant du thé au gingembre et au citron vert ou un jus de pastèque frais.

La cuisine est ouverte aux curieux. On peut passer une journée avec les cuisiniers, de la cueillette au dressage en passant par la préparation au feu de bois, histoire de revenir en occident en yogi avisé des choses de la table sachant préparer des mets végétariens de haute voltige. Le yoga de l’alimentation pranique à son sommet.

En fin d’après midi, un autre cours de yoga. Avec une énergie différente, mais toujours connecté à la nature puisque le Yoga Shala possède un toit de palmes de cocotiers et un parquet de très belle facture mais, tout comme les huttes, n’a presque pas de murs.

Quand la nuit est tombée, pour peu que la lune le permette, les lampes tempêtes, les lucioles et la Voie Lactée rajoutent de l’infini à toute cette poésie.

Ulpotha est un endroit Sathvic. Un endroit pur chargé de bonnes ondes, de heureux hasards (la sérendipité) et de belles histoires ; un fils de Shiva qui aurait médité dans les grottes voisines, un prince qui serait venu s’y réfugier avec son amour défendu...

Le concept du lieu est portée par deux amis (un anglais et un Sri Lankais) depuis plus de 20 ans. Et c’est sur un mode associatif à but non lucratif qu’Ulpotha est géré. Un dispensaire ayurvédique gratuit pour les habitants de la région (entre autres actions locales) est financée par les bénéfices du centre.

Les professeurs en résidence à Ulpotha restent deux semaines. Ils viennent du monde entier et ont comme particularité d’être créatifs, libres et fameux. Du yoga de haut niveau, toujours et ouvert à tous niveaux.

Deux masseurs/thérapeutes réputés qui, de leurs mains expertes, malaxent vos corps une fois par semaine (voir plus si nécessité), la cerise sur le gâteau !

Le site est ouvert aux yogis cinq mois pendant l’hiver et deux mois l’été. Le reste du temps, il redevient un village d’agriculteurs centré sur la production holistique, biologique et traditionnelle de riz, de noix de coco, de fruits et de légumes.

On revient de cet Eden avec une énergie fabuleuse, de nouveaux amis, un ventre plat et un esprit en paix. Une étape franchie pour toujours vers la sérénité, vers une vraie vie de yogis.

http://www.ulpotha.com/

http://mika-yoga.fr/

Texte et photos : VV


29 views

​© 2015 par Yoyo Gaga. Créé avec Wix.com